Les communautés juives du Texas aggravent les inondations catastrophiques

Les maisons, les voitures et les rues de Houston sont sous l’eau alors que les pluies torrentielles de l’ouragan Harvey – maintenant déclenchées d’un ouragan de catégorie 4 à une tempête tropicale – continuent de tremper la ville et causent des inondations catastrophiques dans toute la région. Au moins cinq personnes sont mortes en conséquence.

Plus de 15 pouces de pluie est tombé à partir du dimanche matin dans certaines parties de la ville avec plus attendu, et les gens sont invités à rester à l’intérieur, car l’eau monte rapidement. Dans le quartier de Meyerland, centre de la vie juive dans la ville, plus de 14 pouces de pluie est tombé jusqu’à présent.

“Je suis triste de signaler que beaucoup de nos amis qui ont inondé dans le passé récent sont inondés une fois de plus, et il y a beaucoup d’autres qui n’ont jamais été inondés auparavant”, explique Rabbi Chaim Lazaroff, co-directeur de Chabad of Uptown avec son épouse , Chanie. “La pluie ne s’arrête pas”.

Les Lazaroffs, qui vivent dans la région de Galleria, qui traditionnellement ne sont pas sujettes à de graves inondations, ont un certain nombre de personnes qui sont venues pour le déjeuner Shabbat et ont été bloquées lorsque les pluies les ont inondées de leurs maisons.

“Il y a beaucoup de tension, et la partie difficile est que c’est loin d’être terminé”, rapporte Chanie Lazaroff. “Il y a beaucoup de pluie et la sécurité est la chose la plus importante”.

Plus de 1000 sauvetages d’eau ont été signalés jusqu’ici, les intervenants se précipitant pour sauver des personnes provenant de maisons inondées et de voitures échouées. Les responsables de la ville de Houston notent que les services d’urgence sont à la capacité et avertir les résidents de s’habituer en place, et ne pas appeler le 911, à moins qu’ils ne soient en danger imminent.

Au fur et à mesure que les eaux continuent d’augmenter, les familles ont accepté de mettre des gilets de sauvetage sur leurs enfants pour s’assurer qu’ils resteront en sécurité lors d’une évacuation. Au moins un membre de la communauté juive aurait été bloqué dans sa voiture pendant la nuit.

Dans le quartier de Bellaire à Houston, le rabbin Yossi Zaklikofsky, co-directeur de The Shul of Bellaire avec son épouse, Esty, rapporte que de nombreuses maisons sont inondées, y compris celles qui n’ont jamais été inondées auparavant. Le rabbin dit que son premier étage est couvert de près de trois pouces d’eau et que lui et sa famille, dont cinq enfants de moins de 10 ans, se sont déplacés au deuxième étage de leur maison.

Le gouverneur Greg Abbot a déclaré mercredi un état de désastre pour 30 comtés au Texas, en fermant les routes, les écoles et les entreprises à Houston, à San Antonio et dans de nombreuses autres régions vendredi. Ils resteront fermés toute la semaine, de même que de nombreux bureaux gouvernementaux. Les Lazaroffs ont été en contact avec les membres de la communauté par téléphone et par les médias sociaux, et après des rapports de dommages importants ont mis en place un fonds de secours.

“À l’heure actuelle, il s’agit de s’assurer que tout le monde a un endroit sûr et sec où aller”, explique Chanie Lazaroff.

La scène dans les heures précadas le dimanche matin est un contraste net avec un matin de Shabbat pluvieux à Houston. Les Juifs de la région ont pu se préoccuper des services parce que les fortes pluies ne commencent pas plus tard dans la journée.

 

Now in English

Homes, cars and streets throughout Houston are under water as torrential rains from Hurricane Harvey—now downgraded from a Category 4 hurricane to a tropical storm—continue to drench the city and cause catastrophic flooding throughout the region. At least five people have died as a result.

More than 15 inches of rain has fallen as of Sunday morning in some parts of the city with more expected, and people are being urged to stay indoors since the water is rising so quickly. In the Meyerland neighborhood, a center of Jewish life in the city, more than 14 inches of rain has fallen so far.

“I am sad to report that many of our friends who flooded in the recent past are flooded once again, and there are many others who have never been flooded before,” says Rabbi Chaim Lazaroff, co-director of Chabad of Uptown with his wife, Chanie. “The rain is not stopping.”

The Lazaroffs, who live in the Galleria area, which traditionally is not prone to severe flooding, have a number of people staying with them who came for Shabbat lunch and were stuck when the rains flooded them out of their homes.

“There is a lot of tension, and the hard part is that it’s far from over,” reports Chanie Lazaroff. “There’s a lot of rain coming, and safety is the most important thing.”

More than 1,000 water rescues have been reported so far, with responders rushing to save people from flooded homes and stranded cars. Houston city officials note that emergency services are at capacity and warn residents to “shelter in place,” and not call 911 unless they were in imminent danger.

As the waters continue to rise, families have taken to putting life jackets on their children to ensure that they will stay safe in an evacuation. At least one Jewish community member was reportedly stuck in his car overnight.

In the Bellaire neighborhood of Houston, Rabbi Yossi Zaklikofsky, co-director of The Shul of Bellaire with his wife, Esty, reports that many homes are now flooded, including those that have never flooded before. The rabbi says his first floor is covered with nearly three inches of water, and that he and his family, including five children under the age of 10, have moved to the second floor of their home.

Gov. Greg Abbot declared a state of disaster for 30 counties in Texas on Wednesday, closing roads, schools and businesses in Houston, San Antonio and numerous other areas on Friday. They will remain closed all week, as will many government offices. The Lazaroffs have been in touch with community members by phone and through social media, and after reports of significant damage have set up a storm relief fund.

“Right now, it’s about making sure everyone has a safe and dry place to go,” says Chanie Lazaroff.

The scene in the predawn hours on Sunday morning is a sharp contrast to a rainy Shabbat morning in Houston. Jews in the area were able to get to shul for services because the heavy rains didn’t start until later in the day.