Category Archives: Weather

‘Super blue blood moon eclipse’ coming for the first time in 150 years

Mark the date, the blood moon or blue supermoon is coming in a rare lunar event which happens only every 150 years.

Three separate celestial events — a supermoon, a blue moon and a full lunar eclipse — will occur simultaneously on January 31.

Just weeks after 2018’s first supermoon on January 1 and 2, this astronomical rarity of events is being called a super blue blood moon eclipse.

This particular blue moon will likely look red in some areas, because of the total lunar eclipse which can give the moon a red tinge, giving it the name blood moon.

This confluence of events has not happened since the second half of the 19th century. And January’s blue moon will be followed by another blue moon in late March.

They are also in a supermoon trilogy, which began last month.

The phenomenon “supermoon” occurs when the moon becomes full on the same day it is at or near its closest point in its orbit around Earth.

NASA said this year’s first supermoon, which illuminated skies across the world, was the “biggest and brightest” one for 2018.

It appeared 14 percent bigger and 30 percent brighter than the supermoon on July 27, 2017, with pictures of it posted on social media by people around the world.

Also called a “Wolf Moon,” because in early times it appeared when wolves howled in hunger outside the villages, its arrival caused tidal surges worldwide.

The full moon on January 31 is called a blue moon because it is the second full moon in a calendar month. This only happens every two to three years on average, giving rise to the saying “once in a blue moon.”

Even rarer is the fact there will be two blue moons in the first quarter of 2018, and they are in a series of three supermoons.

Following the two full moons occurring in January, the calendar month of February will have no full moon.

In March, however, there will be two full moons, with the blue moon on March 31.

NASA is encouraging people to use these rare lunar events as a chance to study the moon.

“The supermoons are a great opportunity for people to start looking at the moon, not just that once but every chance they have,” said Noah Petro, a research scientist from NASA’s Goddard Space Flight Centre.

 

Advertisements

What Is A Bomb Cyclone?

The Tri-State area is bracing for a massive winter storm, but it’s not just any storm. It’s a bomb cyclone.

A bomb cyclone is also known as bombogenesis or a snow hurricane.

According to the National Ocean Service, bombogenesis “occurs when a midlatitude cyclone rapidly intensifies, dropping at least 24 millibars over 24 hours. This can happen when a cold air mass collides with a warm air mass, such as air over warm ocean waters.”

Les ports ruraux disent que les efforts de secours des États-Unis échouent

L’administration Trump a déclaré jeudi que ses efforts de secours à Puerto Rico réussissaient, mais les gens de l’île ont déclaré que l’aide était rare et désorganisée alors que les vivres ont diminué dans certaines villes éloignées huit jours après que l’ouragan Maria a dévasté le territoire américain de 3,4 millions de personnes.

Le président Donald Trump a ouvert la voie à des approvisionnements supplémentaires pour se rendre à Porto Rico en délivrant une renonciation de 10 jours aux restrictions fédérales imposées aux navires étrangers livrant des marchandises à l’île. Et le président de la Chambre, Paul Ryan, a déclaré que le compte de secours en cas de catastrophe de l’Agence fédérale de gestion des urgences recevrait une augmentation de 6,7 milliards de dollars d’ici la fin de la semaine.

La secrétaire d’état-major de la sécurité intérieure, Elaine Duke, a déclaré que «l’effort de secours est sous contrôle».

“C’est vraiment une bonne nouvelle, en ce qui concerne notre capacité à rejoindre les gens”, a-t-elle déclaré aux journalistes dans la voie de la Maison Blanche.

En dehors de la capitale, San Juan, les gens disaient que c’était loin de la vérité.

“Je n’ai reçu aucune aide, et nous avons manqué de nourriture hier”, a déclaré Mari Olivo, une femme au foyer âgé de 27 ans dont le mari poussait un panier avec des bocaux de gallons en plastique vides tandis que leurs deux enfants, 9 et 7, chacun un grand seau. Ils se sont alignés dans un parking dans la ville de Bayamon, près de la côte nord, où la police locale a utilisé des tuyaux pour remplir des conteneurs d’un camion d’eau urbain.

“Je n’ai assisté à aucune aide fédérale ici”, a déclaré Javier San Miguel, un comptable de 51 ans.

Des milliers de conteneurs d’approvisionnement d’urgence sont piégés au port de Porto Rico

Le refus de la Maison Blanche de suspendre temporairement les restrictions d’expédition à la suite de l’ouragan Maria n’est pas la seule chose qui empêche les Portoricains d’acheter des fournitures d’urgence. Des milliers de conteneurs d’expédition remplis de médicaments, de nourriture et d’autres produits de secours sont assis au port de San Juan, ne peuvent être déchargés et distribués en raison des dommages causés à l’infrastructure de l’île et du manque de main-d’œuvre en camionnage.

“C’est plutôt laid”, a déclaré au journal Wall Street Jose Ayala, un dirigeant de Crowley Maritime, une compagnie d’expédition basée à Jacksonville qui travaille avec Porto Rico. “Il y a des dommages à l’infrastructure de camionnage, aux distributeurs, aux supermarchés, aux routes. Et puis, si votre infrastructure n’est pas si endommagée, et vous pouvez obtenir un conducteur sur le camion, il n’y a pas de carburant pour déplacer l’équipement.

Le président Trump a déclaré qu’il envisageait de visiter le territoire américain mardi.

Près d’une semaine après que l’ouragan Maria a fui à Porto Rico, laissant l’île entière sans pouvoir, le président a déclaré que l’île était “frappée aussi fort que vous pouvez frapper”.

Le gouvernement fédéral augmente sa réponse à la dévastation de Porto Rico causée par l’ouragan Maria.

Cinq jours après que la tempête de la catégorie 4 a frappé à Porto Rico, beaucoup de plus de 3,4 millions de citoyens américains sur le territoire étaient encore sans nourriture, eau et carburant adéquats. Les vols hors de l’île étaient peu fréquents, les communications étaient irrégulières et les routes étaient bouchées par des débris. Les fonctionnaires ont déclaré que l’alimentation électrique pourrait ne pas être entièrement restaurée pendant plus d’un mois.

Le président Donald Trump a déclaré dans un trio de tweets lundi soir que “Porto Rico, qui souffrait déjà d’infrastructures brisées et de dettes énormes, est en difficulté”.

L’ouragan Maria: le barrage menace d’exploser dans Porto Rico dévasté

La dévastation causée par l’ouragan Maria continue de paralyser Puerto Rico, avec des craintes qu’une barrière endommagée dans le nord-ouest de l’île puisse se briser. Le barrage de Guajataca «libère de l’eau» après avoir subi des «dommages à l’infrastructure» suite à la tempête de catégorie 5, a déclaré dimanche à la CNN le gouverneur de Porto Rico, Ricardo Rosselló. “À l’heure actuelle, à l’heure actuelle, quelques heures après que j’ai traversé Isabela, une partie du barrage a brisé, il libère de l’eau”, a déclaré Rosselló. “Et ce barrage est partiellement en béton, en partie par le sol. Alors, à mesure que l’eau traverse, l’érosion commence à avoir son péage sur le barrage et mon souci est à un moment donné.

CNN.COMhttp://edition.cnn.com/2017/09/25/us/hurricane-maria-puerto-rico/index.html

Catastrophe Porto Rico

Les autorités portoricaines se sont précipitées pour évacuer des dizaines de milliers de personnes en aval d’un barrage défaillant et ont déclaré qu’elles ne pouvaient pas atteindre plus de la moitié des villes du territoire américain alors que l’ampleur massive de la catastrophe causée par l’ouragan Maria a commencé à être claire vendredi.

Le porte-parole du gouvernement a déclaré que les fonctionnaires n’avaient pas de communication avec 40 des 78 municipalités de l’île plus de deux jours après que la tempête de catégorie 4 a traversé l’île, renversé des lignes électriques et des tours de téléphones cellulaires et envoyant des eaux de ruissellement en cascade dans les rues de la ville.